Back to top

Rénovation énergétique des logements : Quel rôle pour le DPE ?

Par Julien Garnier
(Janvier 2023)
rénovation énergétique

En réaction à la publication d’une étude (Hello Watt, 4/01/2023) sur la corrélation entre le Diagnostic de Performance Energétique (DPE) et la consommation énergétique réelle d’un logement, Julien Garnier nous alerte sur les incompréhensions en vigueur dans le secteur de la rénovation énergétique, autour de ce dispositif réglementaire.

« Les méthodes d’évaluation réglementaires n’ont pas vocation à prédire le niveau des consommations »

En début d’année, l’étude menée par Hello Watt a fait grand bruit, en critiquant les écarts inquiétants entre les résultats du DPE et la consommation mesurée par les compteurs communicants dans les logements. Aucune inquiétude, cette étude reflète finalement bien les difficultés de compréhension des ambitions portées par la méthode DPE.  

Le DPE est une méthode d’évaluation réglementaire, et non une méthode de détermination des consommations effectives des logements. A cet égard, l’application de la méthode TH-C-Ex ou de la RE2020, dans cette étude, n’auraient pas permis d’atteindre de meilleurs résultats. Il est ainsi aisé de montrer qu’une méthode de comparaison réglementaire n’est pas en mesure de prédire des consommations, car ce n’est effectivement pas son but.

La méthodologie, elle, est absente de l’étude Hello Watt.

Hello Watt s’appuie sur la comparaison entre une conversion Ep/Ef de la consommation globale et la consommation 5 usages en Ep (basée sur un moteur de calcul à paramètres fixes). Il n’est pas tenu compte des autres consommations mobilières, d’un ajustement à la rigueur climatique, ou d’une mise en corrélation des paramètres et des taux d’usages (nombre d’occupants, consignes de chauffage, nombre de litres d’eau puisés en ECS).

Bien qu’insuffisant, il aurait été préférable de disposer des systèmes de mesure par usage sur les mêmes usages que le DPE ou de recourir à des données d’usage (des volumes d’ECS, volumes d’ECS puisés).

« Le DPE n’est pas un bon modèle prédictif de consommation… et heureusement ! »

Les modèles prédictifs existent, mais ils font l’objet de méthodologies poussées, normatives et d’outils logiciels plus complexes que le moteur DPE.

Mais le DPE devrait-il être prédictif ? Chacun sait que les usages changent, et qu’un remplacement de réfrigérateur peut largement modifier une consommation mesurée au point de livraison.

Ne faudrait-il pas mieux classer d’abord les bâtiments les plus énergivores, afin de prioriser leur traitement ? C’est la vocation du DPE, et celle-ci est vertueuse !

Pour autant, Cinov Ingénierie continue d’alerter les pouvoirs publics sur la nécessité d’améliorer la méthode DPE et d’encourager la filière « diagnostiqueurs » à fiabiliser leurs travaux de relevés et saisies, et à monter en compétence.

« Il faut s’appuyer sur l’expertise de l’ingénierie thermique pour faire les bons investissements »

Si la méthode DPE fait déjà l’objet d’incompréhension par les acteurs sensés accompagner les particuliers sur leurs consommations d’énergie, alors que dire des particuliers face à ce type de dispositif ?

L’évaluation énergétique réalisée par un thermicien qualifié, sur la base d’un audit approfondi – bien qu’également prévu pour proposer une calcul énergétique règlementaire du bien, et non une prédiction de consommation –, permet d’instaurer un dialogue pendant l’audit des lieux et à la livraison du rapport sur les niveaux de consommation.

Au-delà des résultats, l’accompagnement pédagogique de ce professionnel permet d’expliquer aux bénéficiaires ces spécificités des méthodes d’évaluation, et de les éclairer dans leurs choix de rénovation et d’investissement.

C’est pourquoi, Cinov Ingénierie défend la combinaison des compétences techniques et des qualités pédagogiques pour réussir les chantiers ambitieux de la rénovation énergétique.

Nous comptons aujourd’hui près de 700 bureaux d’études, portant une qualification OPQIBI et la mention RGE, partout sur le territoire, prêts à relever le défi.

Ces évènements peuvent vous intéresser

26sep2023
L'AMO à toutes les étapes, en PACA

Après une 1ère édition à succès à Nancy, “L’AMO à toutes les étapes” pose ses valises pour sa 2e

Cerema Méditerranée, Rue Albert Einstein, Aix-en-Provence, France

Poursuivez votre visite

Décarbonation du bâtiment et des moyens de chauffage : La réponse du syndicat à la consultation publique !
Le 27 juillet 2023

Dans le cadre des travaux de planification écologique, le Gouvernement a lancé une concertation publique sur la décarbonation du secteur du bâtiment et, en particulier, sur l’accélération de la décarbonation des moyens de chauffage dans le bâtiment. Cinov Ingénierie a participé à cette consultation, qui associe l’ensemble des acteurs du bâtiment.
Le dispositif "carbone score"
Le 28 juillet 2023,


L’objectif du carbone score est de permettre la comparaison des produits à service équivalent. S’il est intéressant de rendre ce paramètre accessible à tous, il est complexe de trouver une forme adéquate, donnant le bon niveau d’information au public visé, et intégrant la pédagogie nécessaire. Démocratiser tout en restant exigeant sur la méthode ne s’avère pas simple.
Pour la révision de l’audit énergétique
Cinov Ingénierie appelle le futur Premier ministre en charge de la transition écologique à réviser l’audit énergétique

Suite à la publication au Journal Officiel des textes encadrant l’obligation d’un audit énergétique pour les logements énergivores à vendre, le syndicat Cinov Ingénierie salue les avancées du gouvernement en matière de rénovation énergétique, dans une période où les consommations d’énergie sont plus que jamais au centre des préoccupations des français. Néanmoins, le syndicat regrette la non prise en compte des recommandations et avertissements exprimés par les acteurs du secteur. 
Contribution de Cinov Ingénierie au CNR Logement
Conseil National de la Refondation – Logement
« Faire du logement l’avant-garde de la transition écologique »

​​​​​​​Suite à sa participation au CNR Logement du lundi 9 janvier 2023, Cinov Ingénierie a porté ses 10 propositions au groupe de travail : 
« Construire et rénover durable : Tenir le calendrier France 2050… et aller plus loin ? »
A propos de PROFEEL 2
Pilotée par 16 organisations professionnelles dont Cinov, la démarche PROFEEL 2 est un programme d’envergure permettant de contribuer, financer et accélérer la fiabilisation des rénovations énergétiques en France et en outre-mer.
Les positions de la Fédération Cinov sur la question du Logement
Alors que la France souffre d’un déficit de logements, construire ou rénover comme avant n’est plus une option possible. D’autant plus que les évolutions sociétales et des modes de vie nous invitent à repenser un habitat aux « espaces flexibles », afin de s’adapter tout au long de la vie des occupants.